CNN en Suisse, monocorde litanie


Branle-bas de combat, les Martiens débarquent en Suisse!

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

L’objet volant très identité, se nomme CNN, une chaîne américaine qui diffusera un programme en langue anglaise dès l’été prochain depuis Genève et Zurich. Economie et finance surtout, mais aussi sport et loisirs, histoire de semer encore plus la confusion à l’heure de la disparition de « L’Hebdo », dans un paysage médiatique helvétique dévasté par la guerre que le géant zurichois de la presse écrite Tamedia livre au groupe helvético-germanique Ringier Axel Springer depuis que ce dernier s’est allié à la SSR et à Swisscom. En jeu, bien sûr, la publicité. L’arrivée de CNN complique la donne car la chaîne américaine mangera aussi une part du gâteau.

Le paysage médiatique suisse affronte une profonde transformation dont on ne maîtrise que très imparfaitement les conséquences pour l’équilibre du pays. En 2018, le peuple devrait se prononcer sur l’initiative No Billag qui vise l’émasculation de la SSR. Au vif débat politique que suscite déjà cette perspective, s’ajoute la fin programmée du modèle papier. Ce ne sera pas pour tout de suite mais les propriétaires de journaux se préparent sérieusement à ne plus renouveler leur parc de rotatives.

L’entrée en lice d’un acteur télévisé anglophone de la taille de CNN ne joue pas un rôle direct dans la mutation de la presse écrite mais pose avant tout un problème culturel. Cette fois ce ne sont plus seulement les régions linguistiques minoritaires qui doivent se méfier. La Suisse alémanique passera aussi à la moulinette. Oh, elle n’en mourra pas, elle qui a tellement l’habitude de batifoler avec le monde anglo-saxon. Mais il lui faudra néanmoins subir le rouleau compresseur américain. Le même qui déploie sa puissance de Moscou à Denver. En passant par Davos où le vrai patron est déjà CNN. La chaîne y dicte l’agenda, elle décide du sort médiatique à réserver à la directrice du FMI, au président de la BNS. Elle donne le ton idéologique en définissant les grandes orientations du moment sous l’aile omniprésente du dogme libéral. Son présentateur vedette se rend invariablement à Zurich après la réunion du WEF où la presse locale lui déroule le tapis rouge. Bientôt les décideurs en feront de même. Et l’information ne sera plus qu’une monocorde litanie.

GHI

Tags: , , , ,

3 Responses to “CNN en Suisse, monocorde litanie”

  1. Geneviève Delaunay 27 janvier 2017 at 15:24 #

    CNN un rouleau compresseur from USA ? Bon et après. Notre presse romande, celle qui est morte d’avoir, en majorité, informé uniformément trop à gauche, doit maintenant analyser ce fait et en tirer une leçon ! Il faut rebondir en mettant tout en oeuvre pour créer EMISSIONS, MAGASINES ou JOURNAUX de tendance CENTRE-DROIT; ce qui ferait des heureux non seulement en Romandie, mais aussi en Suisse allemande, voire au Tessin. Ce serait un moyen efficace de rapprochements et d’ échanges entre tous les Suisses. Ce qui éviterait le passage à une Presse unique en Helvétie.
    NE LAISSONS pas « LES ROULEAUX COMPRESSEURS » aplanir tranquillement
    l’ INFORMATION. d’ où qu’ils viennent ! Je ne souhaite vraiment pas un nouveau deuil à cette presse romande blessée à mort. Assumons Celle que nous méritons, les uns, les autres.

  2. Sima Dakkus Rassoul
    Sima Dakkus Rassoul 1 février 2017 at 09:36 #

    Oh non, pas CNN!
    La question fondamentale est celle des médias et de l’idéologie à l’échelle mondiale.
    Le paysage actuel avant tout est le résultat de cette confusion – à quel point inconsciente? – entre le pouvoir d’informer et le devoir d’informer. Détecter à quel point l’information mérite une éthique stricte et ce qui l’empêche.
    Peut-on penser raisonnablement que la « faute » soit unilatérale? Ou que l’argent ne joue aucun rôle dans ce processus.
    Les journalistes devraient n’être ni instruments, ni victimes.
    Et la société devrait aussi non seulement « consommer » les médias, mais s’exprimer et défendre une information la plus saine possible.
    Le « Qui paie décide » est une honte dans ce domaine.

  3. Christian Campiche 1 février 2017 at 09:55 #

    Geneviève: le problème est mondial, pas seulement romand. Ici il a pris une ampleur disproportionnée du fait de la petitesse de la région et des erreurs de gouvernance commises par les groupes éditeurs avec la complicité de nombre de politiciens. Pour revenir à CNN, cette chaîne est boycottée par Trump, par exemple. D’où la nécessité de relativiser. La guerre de l’information est aussi civile aux USA.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.