Climat, l’alibi Trump


Si Trump n’existait pas, il faudrait l’inventer. C’est bien ce que doit se dire Justin Trudeau.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Le Premier ministre canadien fait le joli coeur en matière environnementale. Il rejoint le camp des pleureuses après la décision du président américain de se retirer de l’accord climatique signé en 2015 à Paris. Mais ses larmes sont sèches, aussi arides que la terre brûlée des provinces où passe l’oléoduc Keystone, construit par une société… canadienne. Trudeau n’a jamais levé le petit doigt pour empêcher ce projet destructeur de faune, de flore et de civilisation. Allez demander aux Pieds-Noirs ce qu’ils pensent des tubes intrusifs de Keystone. Non, pas les Français d’Algérie, mais les Amérindiens de la vaste plaine du Grand nord américain, eux dont le mode de vie subit une nouvelle dégradation.

Les Etats-Unis ont ratifié le traité de Paris en 2016. Une clause les contraint à attendre 2020 pour que leur retrait devienne exécutoire. D’ici-là beaucoup d’eau coulera sous les ponts, à commencer par une nouvelle élection présidentielle et peut-être un locataire démocrate à la Maison Blanche. En attendant, du fait du chaos qu’il provoque, Trump rend service aux hypocrites du monde entier. Il propulse le pollueur Trudeau dans le camp des gentils et devient un alibi de rêve pour les grandes nations nucléaires. Un pour tous, tous pour un. En reléguant Trump au niveau des dinosaures de l’ère du charbon, la France, l’Inde et la Chine s’offrent une vertu à bon compte en faisant oublier que leur centaine de réacteurs, à elles trois, sont autant de Fukushima en puissance.

Tags: , , , , , , , ,

3 Responses to “Climat, l’alibi Trump”

  1. Martin de Waziers 6 juin 2017 at 05:10 #

    Merci, cher Christian, de dénoncer l’hypocrisie en place! D’ailleurs, depuis quand l’homme s’est-il imaginé plus fort que Dame Nature? La seule chose que tous ces débats ont pu créé, c’est une meilleure conscience quotidienne de notre habitat… au niveau individuel. Tant mieux!

  2. Laurette Heim
    Laurette 6 juin 2017 at 08:44 #

    Oui merci pour ces infos d’outre-Atlantique.
    Idem pour Emmanuel Macron…
    Et la France, qui n’est malheureusement pas – à ce jour – la champione en matière de réflexions (ou d’actions surtout) environnementales.

  3. brigitte 12 juin 2017 at 05:24 #

    Je suis soulagée de voir qu’il existe d’autres humains partageant les mêmes états d’âme face à tout ce qui se fait en réalité.
    On devrait dresser la liste des chantages commerciaux utilisés pour faire peur comme le climat. Je suis certaine qu’avec les réseaux sociaux, ils poussent comme des champignons.
    Et depuis 2004 tous ceux inventés 50 ans auparavant nous sont resservis mais agrémentés d’une autre sauce pour mieux faire croire à l’impossible ou pour mieux cacher la vraie réalité, celle qui fait peur à beaucoup et qui finit un jour par tous nous rattraper.
    Quand on sait tout le mal-être développé par l’utilisateur du tout connecté on n’ose même pas imaginer celui de tous les animaux reliés à des satellites.
    Et ils prétendent vouloir sauver la nature, quelle niaiserie! Même l’animal est privé de sa liberté!

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.