Editorial

Altermondialisme, le retour?

Et si l’altermondialisme opérait son grand retour à la faveur des manifestations climatiques? Plus de 10000 personnes dans les rues de Lausanne! Du jamais vu.

L’altermondialisme, c’est ce mouvement né au tournant du millénaire avec la contestation des grands rendez-vous économiques mondiaux tels que l’OMC, le FMI et les différents « G ». Pendant une décennie, il a mobilisé toutes les énergies combattant les excès du libéralisme. Des citoyens critiques trouvaient une tribune médiatique dans les forums sociaux, notamment à Porto Alegre. La presse relayait cet événement organisé au même moment à Davos. Mais elle s’attardait le plus souvent sur les aspects folkloriques ou alors les débordements parfois violents qui survenaient en marge des manifestations, influençant négativement le lecteur ou le spectateur lambda. Une ambiguïté qui s’apparente peu ou prou à l’approche initiale des professionnels de l’information face aux Gilets jaunes en France. Accusés de partialité, les journalistes ont dû faire leur mea culpa. La couverture médiatique fait depuis l’objet d’un abondant débat. 

Opposés au rouleau compresseur de la communication davosienne, les forums sociaux étaient abordés superficiellement. Pourtant ils anticipaient les grands problèmes de la décennie qui allait suivre. Le krach mondial de 2008, les changements climatiques. Comment expliquer cette inégalité de traitement? J’ai suivi plusieurs forums sociaux. Voici ce que j’écrivais en 2002 dans « La Liberté » à propos du Forum social européen organisé à Florence. « Face aux tentatives de récupération, un grand nombre de participants ont souhaité que leur ‘révolution’ se fasse en dehors des circuits politiciens classiques. Pour eux, l’avenir du monde passe par des enjeux autrement plus sérieux. Le maintien de la communauté villageoise ou celui de la paysannerie, par exemple. Ou encore le transport dans les villes et l’architecture urbaine. Sans parler de notre problème à tous: l’eau sur laquelle pèsent de terribles menaces dont la privatisation n’est pas la moindre. »

Fléau environnemental, le tourisme de masse était dénoncé par les altermondialistes. L’addiction à la télévision, les OGM, la dette du tiers monde, phénomène annonciateur des grandes migrations, l’évolution de la Russie. A Florence puis au forum social mondial de Mumbai, deux ans plus tard, ces thèmes faisaient l’objet d’analyses poussées. Jerry Mander, Teddy Goldsmith et autres Vandana Shiva, autant de sociologues, économistes ou scientifiques aux accents prophétiques prêchaient dans le désert médiatique. “De doux utopistes, que voulez-vous! Les changements climatiques? Mais, chère Madame, cher Monsieur, tout cela n’est qu’une invention de doctrinaires du désespoir! Lisez ce qu’ils écrivent dans les journaux! Revenez en 2020, nous en reparlerons!”

2020, nous y voilà très bientôt! De sorte que les marches climatiques braquent des projecteurs très peu avantageux sur une clique d’irresponsables aujourd’hui hors circuit. Des dirigeants, des lobbyistes de grands groupes industriels, des politiciens qui se prélassent à l’abri de la justice et du besoin grâce à leurs parachutes dorés après avoir bien embobiné leur monde. Leurs successeurs paient les pots cassés. Devant l’urgence environnementale qui fait fondre la glace des résistances, les foules se rebellent. En 1999, les émeutes de Seattle lançaient une première vague de contestation contre le livre blanc de l’establishment libéral. L’altermondialisme faisait ses débuts avant de s’essouffler sous les coups de boutoir des artisans de la désinformation. En 2019, l’action des toutes jeunes générations le relance d’une certaine manière. Puisse-t-elle éviter l’écueil de la récupération politique et aboutir à quelque chose de concret.

Christian Campiche

Crise de la démocratie, pourquoi l’éléphant est-il dans la pièce, tout le monde faisant semblant de ne pas le voir?

Depuis des années je m’inquiète de la crise de la démocratie, dont beaucoup refusaient, jusqu’à récemment, de voir la gravité. Cette crise est double : celle des méthodes et celle des réponses apportées aux défis du vingt et unième siècle. Retour sur les épisodes précédents. En mars 2017, j’avais consacré mon billet aux chantiers de

Lire l'article

Scandaleux système de pourboires dans les avions

Mais jusqu’où iront les compagnies lowcost pour éviter de payer correctement leur personnel ? Voilà maintenant que la compagnie lowcost nord-américaine Frontier Airlines a institutionnalisé le principe des pourboires à bord. Le personnel de cabine doit maintenant circuler dans les rangs avec un panier pour récolter les aumônes ou, mieux encore, un terminal de carte bancaire,

Lire l'article

Chronique catalane – La question à laquelle l’Europe démocratique devra répondre

Aujourd’hui débute à Madrid le procès politique de douze dirigeants indépendantistes. Alors qu’à Madrid 45’000 manifestants ont réclamé la démission de Pedro Sanchez, jugé comme un président illégitime des espagnols car non élu lors d’une élection populaire mais porté au pouvoir par une motion de censure parlementaire contre son prédécesseur de droite Mariano Rajoy, cette

Lire l'article

Libérez les requins !

Le douillet Ghosn et ses acolytes se révoltent contre la sévérité de la justice japonaise. Et ils ont raison. Quelle maladresse de la part des Japonais! Leur justice est par trop primitive, trop théâtrale. Pourquoi ne prennent-t-ils pas exemple sur notre pays? Notre pays n’est-il pas un des plus avancé, un des plus compétitif, un

Lire l'article
Arboretum

Chronique climatique – Seule une révolution ou une catastrophe d’envergure…

De constater le retentissement qu’ont obtenu les manifestations pour le climat des étudiants suisses et européens est réjouissant. D’entendre que certains d’entre eux ont été punis pour leur action montre que l’obscurantisme règne même là où on ne l’attendait pas… Il ne faut pas se laisser décourager par de telles réactions difficilement compréhensibles de la

Lire l'article

La Méduse a lu – Macron ou la démocratie profanée

La tentative d’une mainmise du pouvoir présidentiel sur la vie de la cité. Lire dans Eradiquons le politiquement correct

Lire l'article

Comment s’est rompu le lien entre la gauche et le milieu populaire

Devant la croissance des inégalités et après des années de discours creux et inopérants sur une «relance économique» censée faire repartir l’ascenseur social, on peut comprendre le manque de crédibilité de la droite dérégulatrice et du centre traditionnellement peu offensif. Mais la gauche, dont le projet a toujours été l’égalité des chances, un emploi et un revenu

Lire l'article
Der Bestatter
SRF Schweizer Serie
Staffel 5
Folge 1: 
Buch: Dominik Bernet
Regie: Tom Gerber
Produktion: snakefilm, 2016

Motiv 5
Dicke Luft im Institut: v.l. Mike Müller als Luc Konrad und Reto Stalder als Fabio Testi

Copyright: SRF/Sava Hlavacek
NO SALES
NO ARCHIVES

Die Veröffentlichung im Zusammenhang mit Hinweisen auf die Programme von Schweizer Radio und Fernsehen ist honorarfrei  und muss mit dem Quellenhinweis erfolgen. Jede weitere Verwendung ist honorarpflichtig, insbesondere auch der Wiederverkauf. Das Copyright bleibt bei Media Relations SRF. Wir bitten um Belegexemplare. Bei missbräuchlicher Verwendung behält sich das Schweizer Radio und Fernsehen zivil- und strafrechtliche Schritte vor.

Sérivores, Le Croque-mort

© SRF/HLAVACEK Sava … que la mort est une réalité, mais la violence non une fatalité. Pour qui se pourlèche les babines à l’idée de sa série à regarder, est arrivé en 2013 sur le marché, comme on dit désormais pour la culture, une série suisse, le Croque-mort, bien conçue, interprétée et réalisée. Un casting

Lire l'article

Glencore, la Colombie, l’eau et l’Etat de droit

L’eau est là: une conduite d’eau polluée et un camion qui amènent de l’eau potable chaque semaine. C’est ce qu’a obtenu de Glencore la communauté wayu qui vit en bordure de la mine de charbon de Cerrejon, dans le nord de la Colombie (DP 2178). Des années de pression et de manifestations ont fini par

Lire l'article

Tribune libre – “MM. Salvini et Di Maio ont raison de stigmatiser la politique de colonisation de l’Afrique par la France”

Merci, Messieurs Salvini et Di Maio! Votre stigmatisation de la politique de colonisation de l’Afrique par la France est parfaitement justifiée et tombe à point – raison pour laquelle le Président Macron a piqué la mouche. Toute vérité n’est pas bonne à dire ! Et la Chancelière Merkel le confirme : au nom de « l’amitié » franco-allemande, elle

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.