Editorial

On détruit, on construit, on détruit, on construit

Grues à perte de vue. Le canton de Vaud se couvre de verrues. Les chantiers pullulent au centre des villes ou en rase campagne. Dans la région de Morges, les lotissements poussent comme des champignons et font exploser la population des villages. 

On détruit, on détruit. L’inscription au patrimoine ne suffit pas à protéger des édifices historiques. Ils sont abattus à l’instar des anciennes halles CFF à Lausanne. La spéculation immobilière bat son plein au point que les entrepreneurs du bâtiment se livrent une guerre sans merci. Procès par ci, par là. Qui gagnera? Le jeune loup venu des Balkans? Ou le vieux playboy aux bolides rutilants? Une ministre se défend de toute collusion avec l’envahisseur. Il est vrai que les élections fédérales approchent…

Qui dit bâtiment, dit aussi déchets. Et décharges. A quel sous-sol confier les gravats de la spéculation immobilière? Aux portes de Genève, des terrains agricoles où paissent de paisibles ruminants sont la cible de ceux-là même qui érigent tours et villas. Dans le Gros-de-Vaud, la révolte gronde contre des projets portant atteinte à la beauté des lieux. Le combat est inégal. Bucoliques ruisseaux, tendres bosquets et poétiques sentiers ne font pas le poids face aux 30 tonnes qui sillonneront ces régions pour y planquer les matériaux dits inertes issus des chantiers.

On construit, on construit. La loi de la vie, me direz-vous. Et puis, quand le bâtiment va, tout va, non? Oui, sauf que lorsqu’il est anarchique, l’urbanisme mène au chaos mental. Quel exemple esthétique donner aux jeunes générations déboussolées? D’ailleurs l’aberration n’est pas seulement psychologique. Elle est aussi économique puisque le Fonds monétaire international vient de décerner des mauvais points à la Suisse. Ce pays risque l’implosion immobilière! Un krach, tout simplement.

On détruit, on construit, mais pour qui et pour quoi? A Lausanne, la recherche d’appartements s’avère toujours aussi problématique. Cherchez l’erreur! Remarquez, cette ville entretient une tradition dans l’horreur architecturale. Le poète Charles-François Landry n’écrivait-il pas dans les années trente à ses « Souverains Seigneurs de Lausanne »? Il déplorait l’atteinte au goût dont pâtit la métropole lémanique, animée par une véritable rage de raser les espaces verts. « Il suffit d’être arbre à Lausanne pour être malade », observait-il avec ironie. Son contemporain Ramuz n’était pas plus tolérant avec des édiles dont il déplorait la mentalité à la petite semaine. « C’est qu’un homme a manqué. Il n’a pas été là quand il aurait dû être là (…) Il semble bien que notre système démocratique ne puisse produire, ou du moins porter au pouvoir, que des hommes ‘moyens’, étant le régime de la moyenne; et l’homme moyen ne peut résoudre que les problèmes moyens ». Ces lignes paraissaient en 1930 dans sa revue «Aujourd’hui» sous le titre « Une ville qui a mal tourné ». Que dirait-il en 2019?

Christian Campiche

yann1

«C’est marrant, à chaque fois tu la fais différente, la cathédrale!»

Entre le dessin daté du 16 avril 2013 (où deux bateaux sont visibles) et cet autre « exposé » ci-dessous), plusieurs années se sont écoulées. Notre Dame est sans doute le monument parisien que j’ai le plus fréquemment dessiné. Aussi, quand notre « président prestidigitateur » promet de reconstruire la cathédrale, dévastée par un incendie

Lire l'article

Lutte contre le dérèglement climatique, éléments de langage

Les manifestations désormais régulières en faveur du climat réunissent des participants parfois très jeunes, ce que l’on comprend aisément. Une personne âgée de 20 ans aujourd’hui partira à la retraite vers 2065 et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) nous promet des dérèglements climatiques majeurs pour la seconde moitié du siècle. Dans

Lire l'article
Agassizphot

Dans le viseur des censeurs, Woodrow Wilson après Pury, Agassiz, Morand, Nolde et le Corbusier?

L’esclavagisme, la traite négrière, des pratiques abominables qui font partie de l’histoire de  plusieurs pays occidentaux, dont le nôtre, heurtent logiquement de plus en plus la sensibilité des opinions publiques. Si bien que plusieurs hommes illustres jusqu’ici considérés comme des célébrités ou même des bienfaiteurs de leur communauté commencent à devenir des personnages controversés, voire

Lire l'article
Grand-Pont

Lausanne, les manifestants pour le climat investissent le Grand-Pont

A Lausanne, le mouvement Extinction Rebellion occupe le Grand-Pont, 18 avril 2019. Photo le Médusé.

Lire l'article

La Méduse a lu – Notre-Dame ou le signe du déclin du christianisme?

Face aux images de Notre-Dame en flammes, Alexander von Schönburg, journaliste à au quotidien allemand Bild, appelle à un examen de conscience :  «La chrétienté est en train de perdre son rôle de garde-fou de notre culture. On pourrait aussi dire : la chrétienté est en train de flamber. Nous sommes les spectateurs impuissants, pour

Lire l'article

Yasmine Motarjemi co-lauréate du Prix GUE/NGL des lanceurs d’alerte

Ex-responsable de la sécurité alimentaire chez Nestlé, Yasmine Motarjemi est la co-lauréate du Prix GUE/NGL de la liberté de l’information, décerné pour la deuxième fois en 2019 par un groupe de partis de gauche, sixième force politique en nombre de sièges du Parlement européen. Les autres lauréats sont Julian Assange, fondateur de Wikileaks, et le

Lire l'article

La Méduse a lu – Bombe radioactive dans le nord-est de l’Italie

Au cœur de la région la plus industrielle de la péninsule, existe un risque radioactif peu connu et minimisé. En Lombardie, plus particulièrement dans la région de Brescia, ainsi qu’en Vénétie, ont été fondus des résidus contaminés en provenance d’Europe orientale. Lire en italien dans le Corriere della Sera.

Lire l'article

Genève, la fin du Plaza?

Hier, Notre-Dame de Paris était en feu. Et à Genève le cinéma «Le Plaza» commençait à partir en miettes. L’une est victime du feu, l’autre est victime du fric. Notre-Dame survivra à son incendie. A presque tout. Quasimodo et Esmeralda la veillent. Il n’y avait que nous pour veiller sur Le Plaza, et s’il se

Lire l'article

A la redécouverte du peintre et sculpteur Casimir Reymond

Casimir Reymond (1893-1969) reste relativement connu du grand public pour ses commandes officielles. Qu’il s’agisse de l’opulente et très classique Vendangeuse du parc du Denantou à Lausanne (1938-1943), qui fit néanmoins scandale à l’époque! Ou des deux statues monumentales de l’Artisanat et de l’Agriculture – 35 tonnes de grès chacune – qui flanquent l’entrée principale du Palais

Lire l'article

La Méduse a lu – Julian Assange, 10,2 milliards de dollars contre la vie d’un homme?

L’histoire retiendra que le 11 avril 2019 le droit d’asile a été bafoué par l’Équateur et son président. Un triste jour pour les lanceurs d’alerte, un triste jour pour la vérité ! Lire dans Contrepoints.

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.