Presse, quand «la com fait la loi»


«La presse romande survivra-t-elle à la crise?», titre «PME Magazine» dans son édition du mois d’août 2009. L’interrogation n’est pas exagérée. C’est un véritable tsunami qui déferle depuis quelques mois sur les médias et les imprimeries du monde entier.

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Il suffit de compter le nombre de pages dans les quotidiens pour se rendre compte de la gravité de la situation. Privés de publicité, les journaux sont réduits à la portion congrue depuis le début de l’été. Il n’est pas rare qu’ils limitent le nombre de leurs cahiers et ce, nonobstant une actualité dense, gonflée à l’excès par le psychodrame de la succession Couchepin ou la grippe A.

La maladie n’est pas feinte puisque Publicitas lui-même, régisseur d’annonces de premier plan s’il en est, boit la tasse. Brisé par la récession, le géant voit aussi son modèle d’affermage remis en question. Forte de l’axiome «on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même», la clientèle choisit de se passer des intermédiaires. La concurrence d’internet fait le reste. Publicitas doit redimensionner ses structures, miser sur de nouveaux débouchés quand ce n’est pas sur son parc immobilier, l’un des plus importants de Suisse.

Désormais en mains alémaniques, le géant romand Edipresse subit à son tour les effets du tremblement de terre. Les suppressions de postes n’épargneront que les petits maillons de la chaîne, les titres régionaux qui bénéficient des annonces locales. Les autres redoutent des coupes pouvant aller jusqu’à 20% de l’effectif, une situation déjà anticipée dramatiquement par les quotidiens neuchâtelois à la fin de l’année dernière.

Comment continuer à assurer la qualité de l’information dans de telles conditions? «La presse n’informe plus. Il est même défendu d’écrire sur les médias. La com fait tout et la com c’est affirmer que le «Tagi» et le «Bund» doivent unir leurs forces et faire du journalisme de «clic-clac», se désole un vieux briscard du journalisme d’outre-Sarine.

Commentaire paru dans “La Liberté” du 18 août 2009.

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.