Le Collectif Gare dépose un recours contre le Pôle muséal


Le Collectif Gare maintient son opposition au projet de «Pôle muséal» et recourt auprès de la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal contre la décision rendue le 10 décembre 2012 par le Département vaudois de l’intérieur qui a levé l’ensemble des oppositions liées au nouveau Plan d’affectation cantonal.

Par le recours qu’il engage, le Collectif Gare entend marquer son opposition frontale au Projet de Pôle muséal qui devrait se construire en lieu et place de l’actuelle Halle CFF aux locomotives et réunir sur ce site trois musées déjà existants, le Musée cantonal des Beaux-Arts, le Musée du Design et de l’Art Contemporain et le Musée de la photographie, d’ici 2020.

Dans un communiqué diffusé mardi 29 janvier 2013, le Collectif Gare juge “inapproprié” le site de la Halle CFF. Il rappelle que le Conseil d’Etat vaudois a passé outre le préavis des experts qu’il avait mandatés. Ces derniers ont recommandé le projet de musée sur la place de la Riponne. Les recourants soulignent que le choix d’un site classé au patrimoine régional “représente un acte profondément anti-culturel commis au nom de la culture”.

Pour les recourants, l’abandon du projet Riponne constitue une occasion manquée. Le Collectif Gare ne comprend pas que “les autorités politiques créent aux forceps un «quartier des arts», entre les voies ferrées et un quartier d’habitation dense, alors qu’elles avaient une occasion inespérée de panser enfin la blessure urbaine que représente la place de la Riponne, lieu idéal au cœur de la ville qui, de surcroît, abrite déjà un «pôle muséal», mais qui n’a malheureusement, par manque de volonté politique, jamais été exploité comme tel”.

Cette occasion manquée, estiment les recourants, donne l’impression d’une décision politique mais non démocratique. Compte tenu des estimations démographiques qui prévoient le transit de 40 millions de voyageurs par la gare CFF à l’horizon 2030, le Collectif Gare craint que les Lausannois ne se retrouvent bientôt avec un nouveau pseudo-centre ville tout simplement ingérable.

Le Collectif Gare s’inquiète enfin de l’ampleur des coûts qu’entraîneront pour les contribuables vaudois la construction des trois nouveaux musées à la Gare et la reconversion des trois anciens, à la Riponne, à la Cité et à l’Elysée. “A ce jour, les promoteurs du projet retenu pour le Pôle muséal se contentent d’avancer le chiffre de 80 millions, qui ne correspond qu’à la construction du premier des trois musées. Tout porte à croire que la facture finale pourrait tripler, les autorités ayant évalué, lors de la présentation de la mise à l’enquête du PAC aux riverains, le coût total de l’ensemble de la plate-forme entre 200 et 300 millions de francs. La note sera donc salée en dépit de la contribution privée et les contribuables en paieront de toute façon la plus grande partie”, conclut le communiqué.

Envoyé au nom du Collectif Gare par l’avocat lausannois Jean-Claude Perroud, le recours est signé par 89 citoyens, riverains de la gare, habitants de Lausanne et du Canton de Vaud.

Tags: , , , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.