Opposition au Pôle muséal, 32 Lausannois signent un recours au Tribunal cantonal

pixels-29.11

Au nom d’un groupement de 32 Lausannois, une habitante de l’avenue Ruchonnet a déposé un recours au Tribunal cantonal contre la décision de la municipalité de Lausanne de lever les oppositions formées dans l’enquête publique de démolition des anciennes halles aux locomotives des CFF (photo le Médusé) et de la construction du Musée Cantonal des Beaux-Arts sur la même parcelle.

Les recourants reprochent au projet son absence d’esthétique. “La construction objet de la mise à l’enquête, de par sa taille, son volume, ainsi que des matériaux utilisés, ne s’intègre nullement au paysage urbain, que ce soit du point de vue des rues qui la surplombent ou du lac”. Ils relèvent également que la municipalité n’a pas justifié sa décision de levée d’opposition à cet égard, ce qui constitue “une violation du droit d’être entendu”.

Un autre grief est la destruction d’un bâtiment historique d’importance régionale. Construites en 1911, les halles font partie du patrimoine architectural industriel lausannois, alors qu’elles pourraient être transformées en “un lieu de visite pour les artistes, les artisans et les associations. Tant d’autres exemples de transformations de bâtiments industriels réussies existent déjà partout en Europe.

La problématique sécuritaire est aussi mise en avant par les recourants. “Au vu du transport par voie ferrée de matière toxique (chore et matières inflammables) en constante augmentation, il apparaît difficile de retenir que cela n’augmente pas le risque pour les nombreuses personnes présentes en raison de la destination du bâtiment (visiteurs du MCBA, mais aussi à l’extérieur dans le parc), mais également pour tout le patrimoine culturel du canton qui sera entreposé à quelques mètres des voies de l’une des plus grandes gares de Suisse.

Les recourants reprochent en outre sa partialité à l’autorité ayant rendu la décision, dans la mesure où elle est à la fois juge et partie. “En effet, c’est la Municipalité qui a levé les oppositions et c’est également la Municipalité qui sera, avec le Canton, maître de l’ouvrage.

Enfin “le maître de l’ouvrage a modifié et complété les plans mis à l’enquête dans une large mesure. Rien ne justifie un tel changement”, argumentent les recourants. Lesquels demandent, outre l’annulation de la décision levant les oppositions et octroyant le permis de construire le Musée cantonal des Beaux-Arts, une nouvelle mise à l’enquête portant sur la modification des plans initiaux.

Tags: , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Recours des riverains contre la levée des oppositions à la mise à l’enquête du MCBA | Collectif gare - 30 novembre 2014

    […] réjouit du recours entamé par les voisins du Pôle. Le Collectif Gare, notamment par la voix de La Méduse, donnera écho et résonance à une action pleinement justifiée de la part de ces habitants […]

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.