Menaces sur le château d’eau de l’Europe


UBS ou Swissair?

PAR CHRISTIAN CAMPICHE

Les pouvoirs publics sauveront-ils Alpiq ou bien laisseront-ils couler cet acteur majeur du secteur de l’électricité en Suisse? Des barrages et des centrales nucléaires cesseront-ils toute activité du fait de la faillite de l’ancienne Energie Ouest Suisse?

Le château d’eau de l’Europe est-il menacé? Les avis se déchaînent, très contrastés. Les partisans de la libéralisation, à l’instar de l’ancien ministre Couchepin, seraient prêts à accepter l’idée d’une vente d’une partie du patrimoine aquifère à un ou plusieurs groupes étrangers. Que ceux-ci soient arabes, russes ou chinois n’a aucune importance.

En face, les tenants du monopole étatique reprennent du poil de la bête. C’est le cas de Pierre-Yves Maillard qui milita en 2002 contre l’ouverture du marché de l’électricité. Le président du gouvernement vaudois souhaiterait une reprise du contrôle total du capital d’Alpiq par les villes et les cantons.

Une troisième voie se dessine, à mi-chemin entre les deux autres, elle émane de Philippe Roch. L’ancien secrétaire d’Etat à l’environnement estime qu’il convient d’abandonner les centrales nucléaires mal gérées à leur triste sort. Par contre il incombe aux collectivités publiques d’empêcher les barrages de tomber en mains étrangères.

Quelle que soit la solution retenue, on peut se demander pourquoi le psychodrame n’éclate qu’aujourd’hui. En raison des zones d’ombre qui entourent le dossier? Il y a cinq ans, des spécialistes de la branche tiraient déjà la sonnette d’alarme, parlant d’économie de casino et d’entreprise «too strategic to fail».

Les problèmes financiers d’Alpiq ne datent pas d’hier. La grande générosité en termes de bonus et de parachutes dorés aux dirigeants non plus.

GHI

Tags: , , , , , , , ,

One Response to “Menaces sur le château d’eau de l’Europe”

  1. Heizmann 17 mars 2016 at 11:47 #

    Qu’un secteur aussi stratégiquement crucial puisse être déclaré soluble dans la chien lit de la toute puissante économie de marché semble ahurissant!
    Si les déclarations d’anciens Conseillers fédéraux peuvent être comprise sous le sceau de la perte d’aptitude intellectuelle liée au affre de l’âge, en revanche celles émanant de Conseillère fédérale en exercice sont infiniment plus inquiétantes et déroutantes…
    Mais quelle Tarte!

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.