Pôle du découpage dans le Pays-d’Enhaut, ne pas vendre la peau de l’ours…


De tout temps, l’aplomb de certains notables n’a cessé d’étonner. L’histoire se répète à Château-d’Oex où se dessine le projet d’un haut lieu du découpage sur le site du Musée du Pays-d’Enhaut. Les promoteurs entendent agrandir le bâtiment en y adjoignant une construction au toit plat, contraire aux normes du patrimoine régional.

L’Association des Amis du Pays-d’Enhaut s’oppose à ce projet qu’elle juge trop exigu et en porte-à-faux par rapport aux ambitions affichées, du fait de son emplacement entre la voie ferrée et la route. Elle milite parallèlement en faveur d’une solution alternative respectant l’architecture et l’environnement. En effet, un petit verger avec de beaux arbres est menacé, notamment. Un premier recours contre le projet a été rejeté par la municipalité de Château-d’Oex.

Les Amis du Pays-d’Enhaut proposent la réaffectation d’un vaste complexe sis juste en face du musée, occupé autrefois par les ateliers d’un groupe de menuiseries du Saanenland. Ils jugent que l’espace se prêterait avec bonheur et élégance à un pôle du découpage digne de ce nom.

Mais cette vision est contestée par le comité du Musée du Pays-d’Enhaut, qui a lancé un appel dans le journal local, l’accompagnant d’un bulletin de souscription à “une contribution extraordinaire”. Les promoteurs impatients prennent bien soin toutefois de conditionner le versement à la “couverture intégrale” du financement ainsi qu’à l’octroi de “toutes les autorisations”, allusion au recours déposé auprès du Conseil d’Etat vaudois par l’Association des Amis du Pays-d’Enhaut contre la décision de la municipalité de Château-d’Oex.

Leur prudence n’est pas superflue car de l’avis d’un ancien juge cantonal contacté par la Méduse, le recours ne court pas forcément vers un échec. Ne pas vendre la peau de l’ours…

Tags: , , , , ,

2 Responses to “Pôle du découpage dans le Pays-d’Enhaut, ne pas vendre la peau de l’ours…”

  1. marie-françoise rochat 26 mars 2016 at 10:31 #

    Merci du fond du coeur, cet article témoigne exactement de mon sentiment.

    J’ajoute que je me demande si l’on ne commence pas à avoir une addiction aux musées. Enlever un jardin ravissant qui ressemble à un découpage, des arbres fruitiers superbes pourquoi? Pour mettre une espèce de garage à toit plat de 130m2 afin d’admirer des expositions. J’ai peur qu’un jour, en continuant à sacrifier la nature , on emmène nos enfants voir les fourmis, les oiseaux et les lapins empaillés dans des musées magnifiques.

    Marie-Françoise Rochat, les Amis de Château-d’Oex et du Pays d’Enhaut

  2. Bernard Walter 26 mars 2016 at 17:17 #

    Alors merci à vous deux. Sur les musées: quelle remarque pertinente, Marie-Françoise !
    Les musées sont des lieux morts, même si on y met des films, des jeux et des Mickey Mouse.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.