Vu ailleurs – Au troisième âge de l’engagement politique


A la retraite, il y a celles et ceux qui profitent du beau temps… et d’autres qui s’engagent! RTS

Tags: , ,

8 Responses to “Vu ailleurs – Au troisième âge de l’engagement politique”

  1. brigitte 31 mai 2017 at 05:17 #

    Encore des ainées qui ont du temps à perdre ! en effet quand on a eut la malchance de faire partie des enfants battus on se rend compte que vieillir en Suisse n’est pas une sinécure
    Je conseillerais donc à ces ainées de redescendre sur terre d’organiser des services d’aides pour le portage des sacs poubelles ,tout le monde n’étant pas détenteur d’un véhicule ou de se pencher sur un problème aussi vieux qu”elles et moi qui ne suis plus de toute première fraicheur c’est à dire la protection des gens seuls à domicile ayant travaillé toute leur vie et condamnés à se retrouver dans d’ ‘éternels conflits de voisinage .certains n’acceptant pas que celui qui pourrait dormir toute la journée d’après eux soit obligé de se coucher avant minuit Et quand on a été proche aidant ce genre de raisonnement tue deux fois plus vite l’envie de se battre surtout quand on subi ce genre de malveillance psychologique
    Rien n’a changé la maltraitance de l’enfance s’est muée en malveillance envers les personnes seules , et c’est honteux pour cette Suisse qui veut sauver tout le monde sauf ses contribuables

  2. Bernard Walter 31 mai 2017 at 08:22 #

    Madame, je ne vous comprends vraiment pas. Il y a beaucoup de choses utiles à la société à faire aujourd’hui et beaucoup de causes à défendre. Alors pourquoi dénigrer celles qui font quelque chose ?
    Si vous avez d’autres priorités, rien ne vous empêche de créer un mouvement qui vous corresponde ou de vous associer à ce qui peut déjà exister.

  3. Doni 1 juin 2017 at 11:02 #

    Un engagement n’empêche pas l’autre.

  4. brigitte 1 juin 2017 at 16:00 #

    Excusez la raideur d’esprit exprimée dans mon commentaire mais depuis 2002 qu’on parle sur internet de vouloir changer les comportements humains s’en devient usant
    Ces envies émanant souvent de la part de sectes
    Car depuis 2002 rien n’a changé excepté les rancunes et colères avec envies de meurtres de plus en plus perceptibles .la toile tuant la patience
    Plus on vieillit plus nos regards posés sur le monde changent ce qui permet de conserver un mental en bon état de marche ce qui est le plus important surtout de nos jours ou on nous complique de plus en plus l’existence grâce aux erreurs de plus en plus nombreuses réalisées avec l’informatique
    Mais bon à chacun ses opinions et sa propre vie du moment qu’on a pu réaliser sa quête personnelle c’est à dire réussir ou d’autres n’auraient jamais pu c’est l’essentiel

  5. Bibi Fricotin 1 juin 2017 at 17:35 #

    Brigitte, je ne comprends rien à ce que vous racontez… Suis-je le seul ?

  6. brigitte 1 juin 2017 at 19:18 #

    @Bibi Fricotin c’est normal que vous ne puissiez comprendre car déjà à l’époque du journal du même nom que votre pseudo ,les plus jeunes avaient été mis au pied de la réalité
    Internet c’est le miroir à double face^ pour mieux se cacher la face comme dirait tante Suzette héroine de l’époque
    Ou si vous préférez le monde à l’envers quand on sait qu’il appartient aux plus jeunes de voler au secours des ainés et non l’inverse

  7. Michelle 1 juin 2017 at 22:16 #

    La preuve qu’on ne peut rien généraliser. Les années au sortir de la guerre on été pleines d’espoir et de “progrès” pour beaucoup, mais cela n’a pas été le cas pour tous. Les drames familiaux continuent à exister. C’est difficile de se mettre à la place de l’autre. N’oublions pas aussi que ces années là, de l’autre côté du rideau fer il y avait beaucoup de privations. Cependant tout ceci n’ôte rien à l’audace de notre mamy tagueuse qui reconnaît avoir eu de la chance et avoir de l’empathie pour les générations futures. Ces messages positifs et désintéressés sont suffisamment rares pour mériter d’être signalés.

  8. brigitte 2 juin 2017 at 04:58 #

    @Michelle Vous n’avez pas tout faux cependant comment se faire du mouron pour les générations du future quand aujourd’hui encore on se retrouve face à soi comme ce fut toute notre existence juste pour sauver sa propre peau et prouver à qui de droit qu’on est un humain à part entière même si les autres considéraient les enfants du premier lit comme des tarés à rejeter
    Notre génération a encore eut de la chance d’être dynamisée par le Général Guisan et ses troupes !
    Connaître les gens ne peut se faire par les réseaux anti sociaux ,il faut avoir pratiqué 40 ans de soins en psychiatrie et encore on n’est jamais au bout de nos surprises
    Surtout de nos jours ou grâce à la lecture sur l’écran l’écriture agit comme la pensée subjective et on en arrive à des situations ou le seul mot comme pesticides suffira à réveiller le côté peste chez certains
    Ceux ayant grandi dans la rue ne peuvent malgré tous leurs efforts penser comme le commun des mortels .Se fabriquer seul quand on est enfant permet de sentir à distance tous les dangers du moule collectif c’est à dire le troupeau des moutons à qui on fait dire ce qu’on veut
    Et comment expliquer l’inexplicable pour qui ne l’a pas vécu!

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.