La Méduse a lu – “Il fallait trouver 5% de mauvais salariés, coûte que coûte”


Sous-évaluer un collaborateur pour remplir des quotas de mauvais salariés et pouvoir les licencier pour insuffisance professionnelle est illégal. Un DRH dans l’industrie témoigne sur ces pratiques en France. Lire l’article de France Info.

Tags: , ,

2 Responses to “La Méduse a lu – “Il fallait trouver 5% de mauvais salariés, coûte que coûte””

  1. Pierre-Henri Heizmann 11 mars 2018 at 09:41 #

    Merci pour ce partage, qui appelle nonobstant une réaction :
    Que de telles méthodes darwiennes de gestion iniques des collaborateur-trice-s aient existés dans des entreprises n’a finalement rien d’étonnant ; en revanche qu’elles soient dénoncées par un type qui a exercé pendant 22 ans la fonction de DRH dans des entreprises anglo-saxonnes établies en France, démontre combien la nature humaine est perfide, car une telle longévité au sommet n’illustre-t-elle pas l’aptitude particulièrement développée de cet individu à exercer l’odieux?
    Qu’aujourd’hui la bouche en cœur il joue le dénonciateur de méthodes RH “has been”, est quelque peu pathétique!
    Ne serait-il pas plus pertinent et surtout courageux, qu’il nous révèle celles aujourd’hui mises en place pour entretenir la pression sur le personnel? Mais il est vrai que le courage n’est vraisemblablement pas la première qualité exigée dans le profil psychologique d’un “bon” DRH, émérite et aspirant à une longue carrière… de 22 ans!

  2. La Méduse 19 mars 2018 at 15:44 #

    Lire RH Bashing, un repentir qui sonne faux…
    François GEUZE | 16 mars 2018

    https://www.linkedin.com/pulse/rh-bashing-un-repentir-qui-sonne-faux-françois-geuze/

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.