Maria Zaki

Maria Zaki

Maria Zaki est une poétesse marocaine d'expression française. Découverte en 1992 par l'écrivain marocain Abdelkébir Khatibi, elle a publié ses premiers poèmes auprès de lui dans la revue Poésie 94, éd. Pierre Seghers à Paris. Docteur d'État es-Sciences, après avoir enseigné à l'Université au Maroc, elle occupe le poste de directrice de recherche et de développement dans le Doubs-voisin de la Suisse où elle réside depuis 2002. Parallèlement, elle se consacre à l'écriture de poèmes, de nouvelles, de romans et de théâtre. Elle est membre de P.E.N. Club International (poètes, essayistes, nouvellistes) et de son Women Writers Committee, de l'Association vaudoise des écrivains et de la Société des écrivains des Nations Unies à Genève. Elle a la double nationalité marocaine et belge. Ses sujets de prédilection sont : le statut de la femme dans les pays arabes, le silence, la quête spirituelle, l'altérité et l'aimance. Avec le poète suisse Jacques Herman, elle propose un genre de poésie novateur dont on ne connaît pas d’équivalent dans la poésie contemporaine que les deux poètes nomment : Poésie entrecroisée. Le concept est initié en 2013 par leur premier recueil commun "Et un ciel dans un pétale de rose, Poèmes entrecroisés", puis il évolue vers un tissage de leurs vers respectifs pour donner les recueils de poèmes communs "Risées de sable" en 2015, "Un tout autre versant" en 2016 et "Hormis le silence" en 2017. Dans ces œuvres, les typographies romaine et italique sont adoptées pour distinguer les vers de chacun des deux poètes. Lauréate de : -Prix Gros Sel du Public du roman à Bruxelles en 2009. -Prix Naji Naaman de Créativité à Beyrouth en 2013. -Prix des écrivains valaisans en Suisse en 2013. -Prix de Poésie 2015 du Bureau Culturel de l'Ambassade d'Égypte à Paris (Festival de la Diversité Culturelle-UNESCO). Pour voir sa bibliographie complète : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Zaki
Archive by Author

Contre les affres du temps – Poésie entrecroisée

Le fleuve a grossiAu point de déborderComme un chagrin profondQui sans cesse remonteLes pentes de l’oubliEt accède à la vieQue sans cesse il démonteEt sans cesse reconstruitLes plaines du cœurSupportent son humeur Impulsive et inconstanteMais l’œil intérieur Contemple au loinLes sommets hors d’atteinteEt la crête fumante Avant l’heure du trépasQui conduit l’être A l’ultime détachementLa lutte âpre souventDemeure

Lire l'article

Les mamelles grasses de l’État – Poésie entrecroisée

Place des trois vaches Le jour s’est levé Sur les mamelles grasses De l’Etat Ils veulent le lait Et l’argent du lait Et la crème Et le fromage C’est à peine S’ils se cachent Ils sont le rien qui Se croit tout permis Nous on s’époumone On s’égosille On enrage Puis on tombe Augmentant le

Lire l'article

Poème sans titre

Loin de tout Dans la pluie qui ruisselle Partagée mais fidèle Je cherche mon ciel Je vais, je viens Je vole parfois Dans un jet de lumière Ou dans une prière J’entre en moi La question est : A quelle distance des cieux Se tient mon essieu ? Maria Zaki, Extrait de « Le velours

Lire l'article

Dessin – Poème

Sur la peau vivante De ma page Je fais mine D’esquisser ton visage Insatisfaite Je crayonne et rature Plusieurs fois Mon ouvrage Je ne sais Comment figurer La lumière de ton regard Ni le sourire de tes lèvres Mon vœu le plus cher Est que tu complètes Mon dessin Avec nul autre délice Qu’un petit

Lire l'article

Carnet de route – Un poème inédit de Maria Zaki

Dans mon carnet de route Chaque jour Chaque nuit Je consigne Des petits pas Visibles ou impalpables Avoués ou inavouables Ils sont toujours Au stade du renouveau Pour accepter L’impérieuse Prérogative du réel Au-delà de tout Rien ne surpasse La présence-absence De toi De moi De vous De nous Car voici les choix : Oser

Lire l'article

Hormis le silence – Poésie entrecroisée

Pour entendre l’infini Chaque être Vit à son rythme Ou vif ou alangui Si les sons étaient fiables Et les mots immuables Le monde se viderait De son mystère L’oreille comme l’aile De l’oiseau vient à se tendre Elle ne perçoit pour bruit Qu’un murmure du vent Tout ce que l’on veut prendre Depuis longtemps

Lire l'article

Risées de sable – Poésie entrecroisée

Les risées de sable Envahissent le cœur Et font trembler le temps Que l’on croyait stable Par candeur Ou par inattention Dans la course des heures Que plus rien n’éclaire La mélancolie Agite son drapeau Noir et tributaire Des caprices du vent Qui nous défend Obstinément d’oublier L’oasis familière Balisée de rumeurs Et la fraîcheur

Lire l'article

Astrée

À sa droite Une plume bleue De l’oiseau des îles Aérienne De toute élégance À sa gauche Les ailes géantes De l’albatros Considérable poids Dans la balance De son œil naît Astrée Ultime fleur Avant la déchéance Dans le ciel Tigre et taureau Colombes et agneaux Errent Le taureau mugit La lune s’éloigne À jamais

Lire l'article

Roses des sables

Elles attendent la pluie Sur leur lieu De naissance Pour l’interroger Sur les flots et le froid Sans avoir à pénétrer Le sens Indéchiffré des dunes Ni à l’envers Ni à l’endroit Fidèles au désert Qui les a faites A l’égal des roses Dans la beauté Et la valeur Puisse le soleil En bon seigneur

Lire l'article

Le petit poisson et la lune

Dans leur jeu Des partages éphémères Des angelots Murmurent le mystère De la lune à l’étang Des mots Accoutrés de vent S’échappent Et tombent dans L’oreille D’un petit poisson À moi la lune ! Se dit-il Conquérant En remontant À la surface de l’eau De tout son élan Il cherche encore Avec passion L’astre luisant

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.