Archive | Europe RSS feed for this section

La Méduse a lu – Gilets jaunes, “La politique est née en France dans la violence

L’historien Emmanuel de Waresquiel explique pourquoi, sur les ronds-points ou sur les Champs-Élysées, on réclame la tête du président et des députés. Lire Le Point

Lire l'article

La Méduse a lu – L’UE et son traitement inique des Etats membres

Le gouvernement français a fait savoir que les concessions d’Emmanuel Macron aux gilets jaunes coûteraient de huit à dix milliards d’euros par an à l’Etat. Bien que le budget français soit susceptible de dépasser le plafond de déficit fixé par l’UE, Bruxelles se montre bienveillante. Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques, a jugé envisageable que

Lire l'article

La Méduse a lu – Macron réagit comme un despote du Proche-Orient

Après l’attentat meurtrier sur le marché de Noël de Strasbourg, les forces de l’ordre sont toujours à la recherche du suspect, âgé de 29 ans et fiché S. Deux personnes ont perdu la vie et plusieurs autres ont été blessées lors de l’attaque, commise à l’arme à feu et au couteau. Les enquêteurs évoquent un

Lire l'article

La Méduse a lu – Les images de l’arrestation de lycéens en France soulèvent l’indignation

Les images de l’arrestation de 146 personnes jeudi devant un lycée de Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, lors de manifestations estudiantines soulèvent une vague d’indignation, alors que les autorités rappellent le contexte particulièrement violent. Lire la RTS.

Lire l'article

La Méduse a lu – France, “On ne peut pas envoyer l’armée contre le peuple”

Après les terribles violences qui ont secoué la capitale, Michel Thooris, du syndicat France Police– Policiers en colère, s’est longuement entretenu avec Sputnik France. Alors que de nouveaux appels à manifester à Paris ont été lancés sur les réseaux sociaux, il décrit une police exténuée et craint des morts. Il en appelle aux autorités. Lire

Lire l'article
toto

Tribune libre – Le traquenard de la place de l’Etoile

Deux amis ont participé à la manifestation des gilets jaunes samedi à Paris, un s’est fait embarquer et ses proches n’ont aucune nouvelle de lui. Ils ont débarqué aux champs dans la matinée après avoir été fouillés pour y parvenir dans un important dispositif de sécurité. Dès le matin, il y a eu des gaz

Lire l'article
DSC_0248

Pleins feux sur la traduction

Écrire en traduisant – Übersetzen ist Schreiben – Traduttori scrittori À l’occasion de la dixième édition 2018 du Symposium suisse des traductrices et traducteurs littéraires, tenue à Lausanne à Bibliomédia le samedi 17 novembre, c’est le processus créatif relatif à toute traduction qui a occupé le centre de la rencontre. Cette année, Bibliomédia à Lausanne

Lire l'article
cata1

Chronique catalane – Gandhi disait : « Quand une loi est injuste, le plus correct est de désobéir »

En cette période de mi-novembre, est revenu un certain calme en Catalogne, mais sommes-nous dans l’œil d’un nouvel ouragan ? Le mois d’octobre a été le théâtre de fortes tensions suscitées par le premier anniversaire de la tenue du référendum d’indépendance, la grève générale et la proclamation d’indépendance. C’est aussi le triste anniversaire de la répression

Lire l'article

Brexit, une belle pagaille s’annonce pour le trafic aérien

Dans un récent communiqué, l’Association internationale du transport aérien (IATA) fait part de ses vives inquiétudes en constatant que l’Union européenne et la Grande Bretagne ne sont toujours pas parvenues à se mettre d’accord à propos du Brexit, et que le temps passe. L’IATA appelle les deux interlocuteurs à trouver rapidement un moyen d’éviter d’interrompre

Lire l'article
l’artère de l’avenue de la Diagonale, qui comme son nom l’indique traverse la ville d’un bout à l’autre en diagonale sur 11km, remplie de monde. Du quartier des affaires et des banques, du stade du Camp Nou et des facultés universitaires jusqu’à la place de les Glòries, centre névralgique où trône le bâtiment coloré du célèbre architecte français Jean Nouvel. Les manifestants, dont une partie s’étaient auparavant inscrits, étaient répartis par zones selon leurs districts de provenance (comarques en catalan). Un service d’ordre veillait au bon déroulement de l’acte, composé non de malabars au crâne rasé, mais d’hommes et de femmes de toutes les générations, bénévoles, dont certains ont reçus des cours de gestion de la violence et reconnaissables à leurs gilets verts. Des espaces tout au long de l’avenue étaient aménagés, sous les arbres pour les personnes âgées qui pouvaient souffrir de la chaleur et pour les enfants pris en charge par des animateurs. Des toilettes étaient également placées à différents endroits pour les besoins urgents et pour que les bars et restaurants ne soient pas pris d’assaut. Du personnel médical, des ambulances, étaient prêts à intervenir pour toute personne nécessitant des soins. A partir de ce cadre, plus besoin de police et la manifestation pouvait se dérouler dans une ambiance revendicative de fête. Dès 16h la foule a commencé à affluer et à prendre position aux zones qui leur avaient été assignées, et à 17h14, correspondant à la date de 1714 commémorant la perte de l’indépendance, débutait la manifestation. Durant cette attente, des animations spontanées se sont produites, roulements de tambours, mais aussi tours humaines, bals de bâtons et de géants, danse de sardanes, patrimoine traditionnel des fêtes des villages catalans. Des enfants s’étaient installés parterre et jouaient avec leurs parents à des jeux réunis, d’autres plus jeunes s’endormaient dans les bras de leur mère. A 17h14, consigne avaient été donnée pour que toute le monde abaisse drapeaux, oriflammes et pancartes et garde le silence. Les organisateurs avaient demandé à créer une allée d’une largeur de 2m environ au milieu de la foule. Il s’agissait de préparer plusieurs formidables « HOLA », gigantesque vague déferlante sur plusieurs kilomètres symbolisant la détermination, la volonté et la force du peuple à lutter pour l’accomplissement d’une république catalane. Cris de colère, de protestation, de joie, drapeaux soulevés et agités, dont quelques suisses, appels à l’indépendance et à la libération des prisonniers politiques. L’émotion était intense. La manifestation a pris fin suite à quelques discours, notamment d’Elisenda Paluzie et de Marcel Mauri, responsables de l’ANC et d’Omnium, associations civiles hors-partis et non-violentes luttant pour l’indépendance, à qui est dû le succès de cette man. Un dernier acte symbolique a consisté en l’abattage d’un mur fabriqué de tissu, sur lequel était inscrit 155, rappelant la répression du gouvernement espagnol. A 18h30, la foule s’est retirée calmement et s’est dissipée dans Barcelone, sans heurts, sans violence.

Chronique catalane – Une manifestation exemplaire en termes de renouveau démocratique

Le 11 septembre 2018 avait lieu à Barcelone une gigantesque manifestation à l’occasion de la Diada, fête nationale catalane. PAR FRANÇOIS GILABERT Comme chaque année, cette fête commémore le siège de Barcelone par les troupes espagnoles de Philippe V de Bourbon qui eut lieu en 1714 et la défaite des troupes catalanes après une année de cruelle

Lire l'article

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.