Les chroniqueurs

Christian Campiche – Ses chroniques

Partageant son inspiration entre l’écriture, la peinture et la musique, il anime la Méduse, observatoire critique des dysfonctionnements dans la gouvernance économique et politique, journal qu’il a fondé en 2003. Ancien chef de la rubrique économique du «Journal de Genève» et de «La Liberté», il a créé et dirigé le magazine des médias «Edito». Editorialiste de la Méduse, chroniqueur aux journaux en ligne sept.info, journal21 et infosperber. Président d’impressum, la plus grande organisation de journalistes de Suisse, ex-membre du Conseil de fondation du Conseil suisse de la presse, co-fondateur de l’association info en danger. Auteur de plusieurs essais et d’un roman, «Montbovon». Photo Laurette Heim

Erling Mandelmann – Ses chroniques

Né en 1935 à Copenhague, Erling Mandelmann est-il le plus Suisse des Danois ou le plus Danois des Suisses? Peu importe, ce photographe éminemment extraverti dont les archives sont déposées au Musée historique de Lausanne est un véritable croqueur de célébrités. Plus de 500 portraits, réalisés en grande partie sur la Riviera lémanique. Autant de trophées qu’il a doublement immortalisés grâce à«show me» l’ouvrage bilingue français-anglais, paru en 2016. Erling vit une partie de l’année à Nyons, dans cette Drôme dont il restitue amoureusement les senteurs pour la Méduse. Par l’objectif, bien sûr, mais aussi la légende, tendrement poétique.

Marc Schindler – Ses chroniques

Né à Genève en 1937. Licence science politique à l’Institut universitaire de hautes études internationales. Rédacteur au Journal de Genève, puis Gazette de Lausanne. Journaliste et producteur à la Télévision suisse romande pendant 31 ans: reportages pour Temps présent, Tell Quel, A Bon Entendeur, 26 fois la Suisse; débats Table Ouverte; producteur magazine économique eCHo. Retraité dans le Gard, en France. Toujours curieux de l’actualité politique, économique et médias. Blogs pour La Méduse, Le Monde, Mediapart, Tribune de Genève, Midi Libre.

Bernard Walter – Ses chroniques

Conjugue le vélo, la marche et le questionnement sur les choses de la vie, après avoir été maître au collège de Genève et musicien professionnel. Il a collaboré à un certain nombre de journaux, toujours dans une optique militante, et toujours dans un esprit d’indépendance. Il aime les moutons tout en pensant que ceux-ci sont plus à leur place dans les champs que dans les rues de nos villes. C’est pourquoi il ne bêle pas avec les troupeaux. Il a appris dernièrement qu’il était “conspirationniste” et “campiste”. Tout cela parce qu’il pense que les médias dominants sont essentiellement un outil de manipulation des foules et parce qu’il est d’avis que nous vivons une guerre mondiale des riches contre les pauvres, suite logique de plusieurs siècles de colonialisme.

Aldo Schorno – Ses chroniques

Aldo-Schorno_avatar_1429562439-96x96

Historien économique, philosophe et publiciste, Aldo Schorno (1955-2017) fut un observateur passionné de l’histoire en marche et de la nature humaine. Auteur du livre Les dessous de l’Empire du Mal – Surmonter la faillite systémique du capitalisme néolibéral » (Editions Baudelaire, 2015), il fut aussi un vétéran des marchés financiers. De 1982 à 2004, il a exercé des fonctions de cadre spécialiste dans des banques d’affaires et privées (courtier, analyste, gérant de portefeuilles), ainsi que dans une caisse de prévoyance publique (gérant de fortune). Par la suite, il s’est consacré à l’enseignement et à l’écriture. Chargé de cours de philosophie, d’éthique des affaires et de matières financières auprès de hautes écoles et d’écoles professionnelles supérieures, il a publié dès 2005 des contributions dans la presse romande. Depuis 2008, il a participé à nombre d’émissions de débat et de reportage de la Radio Télévision Suisse consacrées à la crise systémique et aux problèmes d’équité sociale et fiscale.

Déméter – Ses chroniques

Journaliste inscrite au registre professionnel, Déméter a travaillé à “La Nouvelle Revue de Lausanne” puis aux rubriques culturelle et société de “La Suisse”. Journaliste libre depuis 1993, elle a collaboré à différents journaux romands, dont le “Journal de Genève et Gazette de Lausanne”. Les sujets qu’elle traite actuellement ont trait aux domaines suivants: cinéma, santé, psychologie, environnement, société en général. Ses préoccupations sont de deux ordres, essentiellement: le glissement des journaux écrits, radio et télédiffusés vers une information de plus en plus superficielle, axée sur le souci de plaire au public et aux annonceurs. Et, de l’autre, la facilité avec laquelle trop de personnalités politiques s’adaptent à cette tendance en se laissant mêler aux potins mondains. Sa philosophie, telle qu’elle la développe dans ses chroniques pour la Méduse, est de servir de médium aux idées qui vont dans le sens d’une société plus juste et plus humaniste. Celles qui considèrent que l’être humain est capable de penser, d’analyser, de prendre ses responsabilités et de tenir son rôle de citoyen.

Liliane Held-Khawam – Ses chroniques

Née à Héliopolis (Egypte), elle a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis. Elle est aujourd’hui binationale (Suisse- Liban) mais avec des origines multiples (byzantine, arménienne, alépine, libanaise, grecque, éthiopienne). Diplômée en 1982 en économie d’entreprise de l’Université de Neuchâtel (Suisse), elle a fondé en 1989 Pro Mind Consulting S.A., une entreprise basée à Lausanne (Suisse) et active dans le conseil en stratégie d’entreprise et en management. Elle a mis au point une méthodologie, appelée MPC, qui vise une gestion d’entreprise basée sur l’Humain. Elle est également l’auteur du livre Le Management Par le Coaching (MPC): le cadre à la recherche de ses repères, publié aux éditions Promind en 2002 et traduit en anglais. Elle s’est intéressée à l’économie politique le 6 septembre 2011 au moment où la BNS a fixé artificiellement le taux-plancher euro-franc suisse à 1.20. Membre du Think Tank des éconoclastes.

Pierre Novello – Ses chroniques

Journaliste économique indépendant et auteur d’ouvrages de vulgarisation dans le domaine de la prévoyance, de l’investissement sur les marchés financiers ou encore pour l’accession à la propriété de son logement. Avant d’embrasser la carrière journalistique en entrant au “Journal de Genève et Gazette de Lausanne”, il a été formé comme analyste financier pour la gestion de fortune. Il est titulaire d’une licence en économie politique. www.pierrenovello.ch

Gérard Gorsse – Ses chroniques

Disparu en juillet 2015, Gérard Gorsse, fut un chanteur amateur en parallèle de son métier d’éducateur spécialisé qu’il ne voulait pas abandonner. Il a présenté son premier spectacle en 1967.
Pendant plus de quarante ans il a promené sa guitare et sa voix pour chanter Brel, Ferré, Brassens, Ferrat, Caussimon, Béranger, Allwright, Bruant, Leclerc, Moustaki, Perret, Vian et tant d’autres, sur des scènes ou dans la rue, avec bien sûr ses propres chansons d’auteur-compositeur-interprète. Cela lui a valu ce surnom de « Colporteur de chansons françaises ».
En amateur passionné, il a continué de se battre pour que la chanson, la vraie, pas celle que l’on fabrique et que l’on vend comme n’importe quel produit de consommation, non l’autre coup de cœur ou coup de gueule, avec son texte teinté de poésie et sa musique, tous deux faisant l’amour, pour mieux vous saisir au cœur ou aux tripes. Ce sont 217 chanteurs qu’il a mis sur son site, arrivés là par cet aspect libertaire qui l’a animé.
Il a mis sa guitare au rancart et abandonné les spectacles, car cela devenait trop compliqué, et qu’à 66 ans il a eu envie de souffler. Il s’est ensuite consacré entièrement au site «Chanson Rebelle», et ce bénévolement pendant 15 ans. L’hommage de la Méduse.

Robert Curtat – Ses chroniques

Périgourdain élevé à Lyon, Robert Curtat (1931-2015) exerce d’abord la profession de typographe, qu’il embrasse en 1947, à l’âge de 16 ans. Sa vocation journalistique démarre une dizaine d’années plus tard, quand il entre à la rédaction de la «régionale» du ‘Progrès de Lyon’. Bernard Clavel y est son voisin de marbre.

Il part pour la Suisse en 1963, à la veille de l’Expo nationale. Il est dix ans secrétaire de rédaction de nuit à la ‘Tribune de Lausanne’. Il fait la rencontre de Simenon et ouvre son bureau de presse en 1973. Durant trente ans, il est le témoin actif de l’économie suisse. De 2005 à 2010, il dirige le musée de l’imprimerie Encre & Plomb à Chavannes-près-Renens. Ancien secrétaire de l’Association vaudoise des écrivains, il est l’auteur de plusieurs livres, nouvelles et essais, dont « Le temps des cerise: histoire du combat des travailleurs vaudois (éditions du passage, 1988), « L’imprimeur, agent de la Révolution » (notre histoire.ch) , « Chi Meng, bien avant Gutenberg » (Atelier du Gué, 2013)» et « Dessine-moi un enfant heureux », une biographie de Célestin Freinet, l’instituteur du bonheur d’apprendre.
Robert Curtat était également Marcus, l’auteur, pour la Méduse, de billets empreints de poétique philosophie. L’hommage de la Méduse.

Albert Ebasque – Ses chroniques

Albert Ebasque est né en 1947 à Paris. Diplômé de l’enseignement commercial supérieur, il a travaillé en Europe, en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est dans plusieurs secteurs économiques. Aujourd´hui retraité, ses centres d’intérêt sont l’Histoire, la philosophie, les sciences humaines et plus particulièrement la sociologie, l’anthropologie et l’histoire des religions. Albert, qui aime aussi les tripes à la mode de Caen et les petits vins de pays, pose un regard lucide sur notre société, et cela non sans une certaine ironie et un certain humour inspirés par son maître absolu, le regretté Pierre Desproges à la cheville duquel il sait bien qu’il ne parviendra jamais. En dépit de cette frustration permanente qui est au coeur de sa motivation, il fait régulièrement part se son opinion sur des sujets divers avec la réelle modestie d´un petit artisan de l’écrit face au questionnement sidéral mais enivrant du monde qui nous entoure. En un mot comme en mille, Albert Ebasque est un véritable obsédé textuel… une situation qu´il assume en toute sérénité depuis de nombreuses années mais qui lui convient parfaitement.

Pierre Rottet – Ses chroniques

Si l’indignation était une profession, nul doute que Pierre Rottet l’afficherait en tête de son curriculum vitae en compagnie de celle d’aventurier. Artiste-peintre, journaliste et écrivain, cet ancien activiste du groupe séparatiste jurassien Bélier partage désormais son temps entre Lima et Fribourg. Jamais à court d’inspiration engagée, il a publié quatre ouvrages, «Souvenir», «Le Réel de Raël», «La Balade d’une vie – Parcours d’un insoumis», «Lettres à un ami», livre qui condense de nombreuses chroniques publiées sur la Méduse. Co-auteur avec Christian Campiche, alias El Campiche, de l’album «Amor y Revueltas» (amoryrevueltas.com). Photo: Philippe Dutoit

Sima Dakkus Rassoul – Ses chroniques

Elle respire l’art par tous ses pores. Elle réalise le grand écart entre l’Afghanistan, son pays natal, et la Suisse, entre la réalité et le pouvoir de l’imaginaire. La transformation quasiment alchimique du regard sur la réalité et ses représentations. La confiance et le désir intense de se faire rencontrer les mondes et les cultures prime dans sa démarche. Aller Outre monde, projet actuel en marche. La musique et l’écriture, complices et inséparables, se tiennent compagnie dans ses projets à facette. À la tête de XANNDA théâtre, elle met en scène, lit, écrit et invente. Elle chante et élève la voix pour se faire entendre. (photo Anne Voeffray)

Jean-Pierre Humbert – Ses chroniques

Né à Fribourg en 1947, Jean-Pierre Humbert s’est exprimé au moyen de multiples techniques tout au long de sa vie artistique: dessin, peinture, lithographie, gravure, sérigraphie, estampe numérique, mosaïque, vitrail… Fondateur et désormais membre de la Galerie Contraste, il est aussi actif en qualité d’animateur artistique.

Titulaire d’une bourse fédérale des arts appliqués, Jean-Pierre Humbert a exposé dès 1973 dans plusieurs villes de Suisse et il a obtenu plusieurs distinctions internationales comme graveur. Depuis 1998, son atelier se trouve au cœur du quartier historique du Bourg à Fribourg. Dans la Galerie Contraste attenante à l’atelier, il organise chaque année plusieurs manifestations telles qu’expositions, conférences, concerts, projections…

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.