Le cheval de Caligula


Dans tous les pays du monde le personnel politique est soumis à la critique.

PAR ALBERT EBASQUE

Mais sur les 197 Etats officiellement reconnus par l’Organisation des Nations Unies, seul un tiers seraient de véritables démocraties. Ce qui signifie que dans une grande majorité de pays, critiquer le personnel politique est une activité dangereuse qui a toutes les chances d’exposer son auteur à de sévères condamnations. Ecartons donc de notre réflexion les nombreux Etats ne répondant pas aux critères de la démocratie et concentrons-nous sur les autres.

Qu’est-ce qu’un homme ou une femme politique? C’est une personne qui consacre le plus clair de son temps à la gestion de la Cité au sens romain du terme. C’est un choix de carrière, certains diront une vocation, avec ses avantages et ses inconvénients. L’homme ou la femme publique décide de se consacrer à l’intérêt général et accepte donc d’être constamment sous le feu des projecteurs de l’actualité et celui de la critique. La vie de famille est sans doute assez restreinte car cette vocation a de nombreuses obligations qui n’ont rien à voir avec la vie calme du fonctionnaire lambda: actes officiels, déplacements, réunions d’information, permanences de quartier, séances plénières et rencontres avec les médias sont en effet le lot quotidien du personnel politique, qu’il soit député, sénateur, syndic, maire ou bien simple conseiller communal.

Qu’attend-on d’un homme ou d´une femme politique? Il y a sans doute plusieurs réponses à cette question mais personnellement celle-ci me plaît bien: «c´est quelqu’un qui fait ce qu’il dit et qui dit ce qu’il fait». Car il y a là à la fois une notion d’action et de transparence, deux valeurs devenues rares dans la vie politique actuelle. A partir de cette définition ou de cette réponse, l’élu ou le responsable politique sera jugé sur ce qu’il fait, sur la façon dont il le fait, son courage et son empathie. Si ses résultats ne sont pas à la hauteur des attentes il devra retourner à son métier d’origine. Seule une attitude courageuse et exemplaire lui permettra de poursuivre son destin d’homme ou de femme politique de premier plan.

Certes, on peut parfois s’étonner de la médiocrité d’une partie du personnel politique. Manque de vision, manque d’ambition, incapacité à élever le débat et la réflexion, conservatismes et absence de courage sont les principaux reproches que l’on peut formuler à l’égard de certains de ceux qui gèrent notre vie collective. A cela peut aussi s’ajouter le copinage, la corruption et d’autres plaies que la morale réprouve. Mais dans un véritable Etat de droit, la logique voudrait que ce type d’individu soit rapidement identifié, jugé et finalement condamné puis écarté de la vie politique. Malheureusement, comme on l’a vu récemment par exemple au Brésil avec les débats parlementaires ayant conduit à des votes en faveur de la destitution de Dilma Roussef, l’actualité montre que même un pays démocratique peut vivre avec un personnel politique loin d’être exemplaire : pas moins de 60% des députés brésiliens ont actuellement maille à partir avec la Justice….

L’empereur romain Caligula voulait nommer son cheval préféré, Incitatus, consul ou sénateur. Il n’eut pas le temps de mener à bien son projet car il fut assassiné après trois ans de règne. Sans cette fin tragique, la fonction politique eût été dévalorisée par l’accession de ce quadrupède à un poste honorifique. Deux mille ans plus tard, sachons choisir celles et ceux qui seront capables d’assumer correctement la gestion de la Cité tout en gardant à l’esprit qu’ils restent de simples bipèdes avec leurs qualités et leurs défauts. Ils courent donc moins vite qu’un cheval mais sont indubitablement plus compétents…

Tags: , , ,

No comments yet.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.