Les portraits de la Méduse – Blerim alias Rimprod, du rêve à la réalité, les solutions existent!


Parcours d’un jeune morgien qui a su exploiter les ressources mises à la disposition des juniors motivés.

PAR SAMUEL WAELTI

Aux rythmes de ses sons, Blerim Halimi impose son temps. «Rimprod » de son nom d’artiste, monte en 2017, avec quatre de ses amis, son studio de production, démontrant ainsi à ses pairs que rien n’est impossible.

Atipic Record’s, le studio de « prod », offre un service varié. Question musique, vous ne parlez pas dans l’oreille d’un sourd. Le panel d’offres comprend la réalisation vidéo, le management, la composition musicale et le Beat making’s. Un réel suivi est entrepris derrière chaque artiste enregistrant au sein du quartet musical. Ozay Tugay rappeur de la région confirme : « Dès que je partage un son sur les réseaux sociaux, Atipic’s soutient, et me donne son point de vue, ce qui m’apporte beaucoup.»

Un rêve pour le jeune homme qui aide son père à gérer un bar. Déjà très occupé, sans se poser mille questions, il fonce et cherche des solutions. En début 2015, les poches vides, Blerim, très motivé, se tourne vers le PDJM (Parlements des jeunes de Morges) et remplit le formulaire d’inscription. Sa demande est retenue. C’est ainsi qu’il accède aux studios mis à disposition par le parlement. Dans le feu de l’action, il fréquente les cours de «Sea Institute», une école internationale de médias créatifs afin d’affiner ses connaissances musicales.

«Du fait maison», Blerim prend l’expression au mot. C’est à deux pas de sa chambre qu’il installe sa cabine qui du reste ne serait rien sans le matériel. « Pour le tout, c’est à dire cabine d’enregistrement, micro, ordinateur, Logic Pro X (programme de superproduction musicale) j’en ai eu pour près de 6’500 francs. Et pour la production vidéo Patrick a bien dû investir 3’000 francs ». Une somme conséquente qu’il paie à la sueur de ses heures en restauration.

Studio, boulot, étude, un rythme qui met les nerfs à vif, la cadence pousse parfois l’artiste dans ses derniers retranchements. Pour le musicien, l’essentiel, c’est le planning : « sans un minimum d’organisation, tout part en vrille, mettre de l’ordre dans ses affaires, planifier ses horaires, ça sauve la vie. C’est une vocation qui bouge, éreintante, pas le temps pour la routine. D’ailleurs, si l’on ne s’investit pas, si l’on ne prend pas de risques, il faut changer d’ambition. Mais le plus difficile est de gérer ma frustration : devoir être patient et accepter de passer certaines étapes.»

Rimprod peut toutefois compter sur ses amis. Son studio il en rêvait. Il l’a créé. Mais bien plus qu’un studio, c’est un groupe soudé qui agit de concert. Selim Cay, Patrick Lopes, Vincent Doutaz et Blerim Halimi se connaissent depuis l’enfance.

Et les résultats ne se font pas forcément attendre. « La clientèle s’installe « sforzando ». A force, ça fait du bruit et les gens viennent toquer à ma porte. Pour le service complet: enregistrement, vidéo clip, et montage du tout, le tarif est de 120.- ». Sur le long terme, Blerim et son l’équipe aimeraient voir le projet grandir : « l’idéal serait d’avoir des Studios Atipic’s un peu partout. Tu pars à droite à gauche et tu vis de ta passion, que demander de plus?»

Au rythme de ses sons, Blerim Halimi impose son temps. Photo DR

Tags: , , , ,

No comments yet.

Leave a Reply

Les commentaires sous pseudonyme ne seront pas acceptés sur la Méduse, veuillez utiliser votre vrai nom.

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.